Extension et restructuration du CFA à Foix

commande publique, enseignement et petite enfance

  • Lieu Foix (09)
  • Maître d'ouvrage Chambre des Métiers et de l’Artisanat de l’Ariège - Conseil Général
  • Équipe de maîtrise d'œuvre Séquences (Architectes mandataires), Goubert&Landes (Architectes associés), Eccta Ingénierie (BET Structure), Octe Midi-Pyrénées (BET Fluides / électricité)
  • Type de mission Mission de base + OPC + SSI + SYN
  • Calendrier Études 10 mois - Travaux 26 mois
  • Coût des travaux 6 300 000 € HT
  • Surface de plancher 4 250 m2 (extension + restructuration) + 2 420 m2 (espaces extérieurs)

Extension et restructuration du Centre de Formation des Apprentis

Tout projet d’architecture s’évalue au regard de la pertinence des réponses apportées, mais aussi des contraintes de site, de programme et d’économie. Le terrain d’assiette du projet était constitué de deux parcelles orientées Nord-Ouest/Sud-Est, séparées par une voie de circulation. Elles sont bordées au Nord-Ouest par la RN10 et situées dans une zone d’entrée de ville mal qualifiée et en quête d’identité. La partie existante du CFA de l’Ariège, s’implantait en bordure de cette voie en contiguïté de la Chambre de Commerce et de l’Industrie, offrant une façade continue, en mauvais état, et presque à l’opposé des valeurs d’ouverture, de partage et de modernité que prône le Centre de Formation dans ses enseignements. La seconde parcelle, de l’autre côté de la voie a servi de support au nouveau bâtiment du CFA, à l’implantation des parkings et des espaces extérieurs.

Le bâtiment prend donc place dans son site suivant une géométrie rigoureuse qui s’infléchit en fonction des limites du terrain et s’insère naturellement en continuité du bâtiment existant, qu’il prolonge en passant au-dessus de la route à la manière d’un pont ; un trait d’union entre deux éléments indissociables d’une même entité. Le bâtiment exprime la traduction en plan d’une organisation fonctionnelle, par la création d’espaces ouverts, riches et variés qui favorisent les échanges et la convivialité. En outre, le positionnement judicieux des éléments permet une simplification des flux ainsi qu’une plus grande mutualisation des espaces propices à la surveillance des locaux et à la continuité visuelle des espaces.

L’organisation générale du bâtiment s’exprime par strates successives du Nord vers le Sud, et découle d’un principe de fonctionnement présent dans le bâtiment existant. Nous avons conçu un bâtiment offrant une grande lisibilité de fonctionnement, se traduisant notamment par un regroupement des enseignants par pôle. Les données telles que la surface de l’opération, la qualité des vues, le confort intérieur des espaces et l’économie de projet sont déterminantes, elles sont ici le matériau premier de l’architecture. Ainsi, le vocabulaire architectural du CFA décline des volumes simples maçonnés en rez-de-chaussée, et revêtus d’un bardage métallique, couleur chocolat à l’étage. Il a été décidé d’habiller de ce même bardage le bâtiment existant et d’offrir ainsi une continuité d’écriture sur la RN 20.

Le restaurant exprime sa singularité en s’habillant d’un large mur-rideau, sa position en pont au-dessus de la route, répond à une volonté forte de mettre en avant cet équipement et d’en faire une vitrine de l’établissement. De manière générale, un soin tout particulier a été apporté au traitement des ambiances intérieures dans les lieux de travail avec le souci permanent de proposer des espaces aérés et lumineux, propres au bon déroulement des activités qui s’y exercent. Les lieux recevant du public, revêtent une ambiance particulièrement soignée, chic et contemporaine, à l’image d’un établissement en pleine mutation et porteur de valeurs d’excellence.

quis libero suscipit libero. efficitur. dolor. in leo.